Des salles de classe grâce au modèle de Schaffhouse.

Comment la pédagogie Steiner a pu avoir un avenir

La Stiftung zur Förderung der Rudolf Steiner Pädagogik in der Schweiz fête ses vingt ans, occasion de revenir sur son inlassable activité.

Durant ses vingt années d’existence, la Stiftung zur Förderung der Rudolf Steiner Pädagogik in der Schweiz a contribué de manière décisive au désendettement des écoles Steiner.

Du succès, mais de lourdes charges
Les contributions des parents représentant la seule source de financement pour les 31 écoles Steiner de Suisse, celles-ci ne disposent que de faibles moyens. Les bâtiments ont constitué et constituent toujours l’une des principales charges financières ; l’emprunt et les intérêts à verser sont souvent source de grandes préoccupations. Beaucoup d’écoles ne parvenaient plus à amortir leurs dettes.

Le modèle de Schaffhouse fait école
Pour aider les écoles confrontées à cette difficulté, le fondateur de la Stiftung est arrivé avec une idée géniale et un acte généreux : il a offert à la fondation, créée en 1989, un capital qui leur était octroyé par tranches, sous forme de prêts sans intérêt. Si elle renonçait aux intérêts, la fondation exigeait en revanche un remboursement régulier mensuel, à un taux annuel variant entre 4 et 6%, ce qui était à la portée des écoles.

Grâce à cette méthode de désendettement à long terme, appelée « modèle de Schaffhouse », les écoles Steiner ont pu se désendetter régulièrement ces vingt dernières années ; leur dette a fondu de 10 millions de francs au total.

Des classes à l’image de la fondation : actives et confiantes.

Soutenir activement le mouvement des écoles
La fondation a également aidé financièrement les écoles à organiser diverses manifestations publiques. Elle a participé à la mise en place d’une prévoyance vieillesse pour les enseignants, encourage la formation continue de ces derniers par divers projets et promeut la garantie de la qualité. Du point de vue financier, elle permet aux écoles de collaborer, sous leur propre responsabilité, au sein de la Communauté de travail des écoles Rudolf Steiner en Suisse et au Liechtenstein, dirigée par le bureau de coordination (voir encadré). Enfin, les écoles doivent à la fondation l’établissement de statistiques annuelles, qui leur servent à suivre l’évolution et à faire des comparaisons concrètes.

La fondation a à cœur le développement de la pédagogie Steiner et de tout ce mouvement des écoles, depuis l’accueil de la petite enfance jusqu’aux grandes classes et désormais aussi jusqu’au diplôme de maturité. Son but premier est de le servir de manière désintéressée, tant au niveau des idées que sur le plan financier.

Ursula Piffaretti, présidente du conseil de fondation

Les séminaires communs de formateurs consolident la collaboration.

 

Formation

En Suisse, les futurs enseignants des écoles Steiner peuvent suivre leur formation dans des centres spécialement créés à leur intention, à Dornach, Berne et Lausanne. Ils travaillent en étroite collaboration grâce à des séminaires de formateurs communs, qui permettent de discuter les concepts pédagogiques et les questions de diplômes. Se fondant sur une longue et fructueuse tradition, les responsables cherchent toujours à relier les tendances de l’époque à une étude approfondie de la vision anthroposophique de l’être humain : partir de l’enfant pour comprendre la pédagogie. La recherche concrète, qui en fait partie, aide à réinventer sans cesse l’enseignement.

Pour de plus amples informations :

www.paedagogik-akademie.ch
www.befap.ch
www.fpas.ch 

Faire un don

Le bureau de coordination des écoles Steiner

Il coordonne les demandes et les besoins des écoles Steiner, soutient celles-ci dans leur communication avec le public, et relie le mouvement suisse avec des instances internationales.

Les écoles Steiner sont des écoles libres appliquant une pédagogie particulière. Les développer par des projets communs est l’objectif du bureau de coordination et de la Stiftung zur Förderung der Rudolf Steiner Pädagogik in der Schweiz.

Bureau de coordination
Carmenstrasse 49
8032 Zurich
tél. 044 262 25 01
fax 044 262 25 02 
koordina(at)sunrise.ch
www.steinerschule.ch

L’Atelierschule Zurich, mûre pour la reconnaissance de la maturité

L’Atelierschule de Zurich - école secondaire commune à l’école Steiner de Sihlau et à celle de Zurich – avait mis en place un cursus de quatre ans préparant au diplôme de maturité, qui avait été reconnu par le canton. A la suite de cela, elle a obtenu en juillet 2009 la reconnaissance fédérale comme école de maturité. C’est la première école Steiner suisse à proposer une telle filière.

Sur la première fournée, 20 élèves de la 13e classe avaient obtenu le diplôme en 2008, 26 l’ont obtenu en 2009. La particularité de cette école est l’enseignement « en ateliers », axé sur la pratique et les projets, pour certaines matières comme la biologie et la chimie, les arts plastiques et la musique, qui est proposé à tous les élèves dans la filière menant à la maturité comme dans l’école secondaire intégrative (IMS).